dimanche 15 avril 2018

Jeudi 19 avril 2018 : Perrigny - La vallée de la Vallière

Distance : 18 km - Dénivelé positif : 440 m





L'indice IBP d'effort est de 60
En cliquant sur :  "Trace et Fichier .gpx" vous accédez à la trace de la rando via le site "Visugpx". 
Le fichier ".gpx" est téléchargeable depuis ce site. 
Pour avoir le fond de carte IGN au 1/25000 : Cliquer sur "Plan" (en haut à gauche de l'écran) puis "IGN" et ensuite choisir l'échelle avec les touches + ou - (en bas à gauche de l'écran).

Perrigny - Voie PLM

Perrigny - Voie PLM

Viaduc du Vertancul

Tunnel de Diane (longueur 889 m)

Tunnel de Diane (longueur 889 m)

Fontaine de Fontenaille

Panorama sur le gare de Conliège et Lons-le-Saunier

Revigny depuis la voie PLM

Viaduc métallique de la Guillotine

Viaduc métallique de la Guillotine et Tunnel double 

Viaduc du Tacot de Revigny depuis le belvédère de la Guillotine

Gare de Conliège et Lons-le-Saunier depuis le belvédère des Tilleuls



Belvédère des Tilleuls


Conliège depuis le belvédère de Fontenaille

Croix de Fontenaille

Croix de Charnay - Conliège


Panorama sur Lons-le-Saunier depuis l'Ermitage Sainte-Anne à Conliège

Panorama sur Conliège depuis l'Ermitage Sainte-Anne

l'Ermitage Sainte-Anne

Saint-Etienne de Coldre

Saint-Etienne de Coldre


lundi 9 avril 2018

Jeudi 12 avril 20018 : Conliège

Distance : 15 km - Dénivelé positif : 450 m





L'indice IBP d'effort est de 50
En cliquant sur :  "Trace et Fichier .gpx" vous accédez à la trace de la rando via le site "Visugpx". 
Le fichier ".gpx" est téléchargeable depuis ce site. 
Pour avoir le fond de carte IGN au 1/25000 : Cliquer sur "Plan" (en haut à gauche de l'écran) puis "IGN" et ensuite choisir l'échelle avec les touches + ou - (en bas à gauche de l'écran).

Conliège

Histoire

Le bourg de Conliège, qui a compté plus de 1 000 habitants au début du XIXe siècle, est un passage naturel entre la ville de Lons-le-Saunier et le Premier Plateau jurassien par la Reculée de Conliège. À la réforme cantonale de 2014, qui verse le village dans le nouveau canton de Poligny, Conliège perd son étiquette de chef-lieu de canton. En voie de devenir une cité résidentielle à la périphérie de Lons-le-Saunier, la « ville » ou « villette » (même source) a compté tous les corps de métier. La commune déborde sur un important espace agricole situé sur le plateau. La vigne occupait la quasi totalité des versants. Cette culture a régressé brutalement à la suite de la crise du phylloxéra de la fin du XIXe siècle. Abandon accéléré par les conséquences des deux guerres mondiales du XXe siècle qui - outre la décimation de la population mâle en 1914-18 - ont empêché la reprise économique et accéléré l'exode rural vers la ville proche (6 km). Deux voies ferrées ont desservi Conliège « en bas » (le Tramway ou Tacot) et « en haut » (le train) pendant un peu plus d'un demi-siècle, le « train » à voie standard ayant mieux résisté (dernière circulation 1953) que le Tram. Au début du XXIe siècle, la vigne retrouve progressivement une place notable sur les coteaux et la démographie se relève assez nettement. Plusieurs lotissements, dont certaines maisons ont pris soin de prendre un peu de cachet, se déploient à l’écart de la voie de circulation principale (la RD 678).


En 2014, le village ainsi que celui de Perrigny ont accueilli la 18e Percée du vin jaune. 43 000 personnes ont participé à cette manifestation ; Jean-François Stévenin en était le parrain.




Revigny depuis la voie du Tacot


Revigny : Ruisseau Roche-Chien au tunnel du Tacot
Le Tacot d'Orgelet (1898 / 1948)


A la fin du 19ème siècle , la France était déjà couverte par un réseau ferré conséquent. Entre Paris et Lyon le chemin de fer avait supplanté les diligences depuis un demi-siècle et dès 1857 la compagnie PLM était créée qui allait bientôt desservir les grandes villes du sud-est de notre pays. Mais le sud du département du Jura n'avait guère retenu l'attention des concessionnaires et toute idée d'extension à partir de Lons-le-Saunier,☞ (lire la suite)



Revigny - La voie du Tacot : Tunnel 


Revigny - La voie du Tacot : Tunnel 

Revigny : Panorama depuis le viaduc du Tacot



Revigny : Viaduc du Tacot

Panorama Revigny depuis la ligne du Tacot

Madone du Retour de la Chasse
Croix de Malpierre

Cette croix monolyte date du moyen âge et serait un témoignage de retour de croisade. Elle mesure environ 2 mètres 50 et est en calcaire.
Elle est située sur le rebord du plateau dominant la route médiévale de Vernantois à Revigny, surplombant le site du Château Médieval de Revigny. Elle a été restaurée et inaugurée en 2010. Le belvédère offre une vue jusqu'à Conliège et l'ermitage.


Panorama Croix de Malpierre

Croix de Malpierre

La Valière

Prenant sa source à Revigny au fond d'une reculée, la Valière possède un cours supérieur assez pentu avec de nombreux aménagements - aujourd'hui majoritairement à l'abandon - qui permettaient l'utilisation de la force motrice de l'eau. La rivière traversait autrefois à l'air libre la ville de Lons-le-Saunier, préfecture du Jura. Elle a été couverte vers la fin des années 1950 par Paul Seguin, notamment pour des raisons de salubrité puisque les eaux usées s'y rejetaient directement. À ce jour, il ne subsiste plus qu'un vieux pont (le pont de la Guiche). Dans la traversée lédonienne seul un tronçon situé un peu avant le parc des bains est resté à découvert. La rivière sort de la partie couverte au niveau du parc des expositions Juraparc sur la commune de Montmorot. L'urbanisme a fortement réduit les champs d'expansion de crue et exposé de ce fait certains quartiers aux crues. À l'aval de la commune après son passage sous le viaduc d'une ancienne voie ferrée, la rivière entre dans la vaste plaine bressane et sa pente se réduit notablement. Elle se jette dans le Solnan à Louhans, en Saône-et-Loire.


 La Valière à Revigny

REVIGNY

Eglise paroissiale de l’Assomption, inscrite au titre des Monuments Historiques depuis le 13 juin 1991.

Lors des travaux de réfection de son toit en laves, une infiltration d’eau a fait tomber plusieurs couches de plâtre, révélant au grand jour en décembre 2013, des fragments de peintures murales. 
Peintures du XV siècle, d’une facture exceptionnelle et aux couleurs étonnamment fraîches, qui sont apparues sur les trois faces du chœur de l’église.  
Illustration de la Passion du Christ. Cette suite de scènes (dix-sept) semble bien être unique en France, du fait de son étendue, mais aussi par son apparition précoce dans l’histoire de ce qui deviendra plus tard, avec les franciscains, un « Chemin de Croix ».

C’est probablement au XVIIe siècle ou au début du XVIIIe, que les peintures murales ont été recouvertes. En effet, les archevêques de Besançon, lors de leurs visites pastorales, réclamaient que les églises soient blanchies. Elles ont été alors abondamment bouchardées pour être recouvertes d’un enduit blanc. Les trous de bouchardage devront faire l’objet d’une campagne de restauration.


Eglise de l'Assomption à Revigny

Panorama Revigny depuis le chemin de l'Ours

Au kilomètre 12 le propriétaire de la "Ferme d'en Fremier" nous a interdit de traverser sa propriété. Nous avons fait demi-tour et contourné son champ par le bois de "La Caborde", détour difficile d'environ 1 km, encombré de branches au sol et d'arbres déracinés.

Détour dans les bois (présence d'ails des ours)


La Valière à Conliege

dimanche 19 novembre 2017

Jeudi 23 novembre : Cussey-sur-Lison - Belvédère des Grands Bruins - Echay


Distance : 17 km - Dénivelé positif : 410 m



L'indice IBP d'effort est de 57
En cliquant sur :  "Trace et Fichier .gpx" vous accédez à la trace de la rando via le site "Visugpx". 
Le fichier ".gpx" est téléchargeable depuis ce site. 
Pour avoir le fond de carte IGN au 1/25000 : Cliquer sur "Plan" (en haut à gauche de l'écran) puis "IGN" et ensuite choisir l'échelle avec les touches + ou - (en bas à gauche de l'écran).


Cussey-sur-Lison : Montée au belvédère de la Croix

Cussey-sur-Lison : Montée au belvédère de la Croix

Cussey-sur-Lison : Montée au belvédère de la Croix

Cussey-sur-Lison : Belvédère de la Croix

Cussey-sur-Lison : Panorama Belvédère de la Croix

Cussey-sur-Lison depuis le belvédère de la Croix

Cussey-sur-Lison : Les enrochements

Cussey-sur-Lison depuis Les enrochements

Cussey-sur-Lison : Les enrochements

Cussey-sur-Lison depuis Les Chaux

Cussey-sur-Lison : Panorama belvédère des Chaux

Cussey-sur-Lison : Belvédère des Chaux

Cussey-sur-Lison : Les Chaux

Echay : depuis Les Grands Bruins

Echay : Panorama belvédère des Grands Bruins

Echay : Lavoir

Echay : Maison Renaissance dit "La Téru"

Echay : Maison Renaissance dit "La Téru"

Cussey-sur-Lison : Source de la Goulue

Cussey-sur-Lison : Parcours du ruisseau La Goulue

Eglise Saint-Christophe de Cussey-sur-Lison, dont le clocher a été construit au xiie siècle