dimanche 24 avril 2016

28 avril 2016 : Gevingey - St Laurent-la-Roche

Distance : 22 km - Dénivelé : 600 m


Départ : Parking du cimetière de Gevingey (39570)

L'indice IBP d'effort est de 76, (suivant l'échelle de la FFRP) un score compris entre 76 et 100 correspond au niveau 4 qualifié de "ASSEZ DIFFICILE". La randonnée pédestre présente des difficultés et nécessite un engagement physique certain. Ce niveau correspond à des randonnées pédestres plus soutenues.

En cliquant sur “Trace et Fichier .gpx” vous accédez à la rando via le site “Visugpx”.
Le fichier “.gpx” est téléchargeable depuis ce site.

Trace et fichier GPX



Château de Gevingey


              Château construit en 1657 pour Marc de Montaigu, baron de Boutavant (date sur le portail du pavillon d'entrée), le pavillon d'entrée reste le seul élément du XVIIe siècle. Le logis principal a été profondément modifié au XVIIIe siècle, façade occidentale au XIXe siècle, façade orientale de 1859, de même que l'orangerie dont un bâtiment Est du XVIIIe siècle et l'autre du XIXe siècle. Le château de Gevingey appartint successivement à la famille Droz des Villars, qui détient encore le petit château de Chilly le Vignoble, puis à René de Marion de Glatigny qui l'a vendu à la banque CIC en 1943, date du décès de sa femme, née Richard. La transformation de l'édifice en colonie de vacances vers 1946, l'a fortement transformé, la grange avec ses parties anciennes du XVIIe siècle, est devenue infirmerie et logement de gardien, écurie et battoir remaniés (un bâtiment a été bâti en 1953 contre le battoir) et de nombreux rajouts au logis.














St Laurent-la-Roche

Etienne II, comte vassal de Bourgogne, fit bâtir un château formidable sur le sommet de la roche. Bientôt de nombreux habitants se groupèrent sous la protection de la nouvelle forteresse, et formèrent un bourg qui fut clos de murailles.

Etienne de Dizier avait épousé, à Louhans, en 1319, Huguette de Sainte-Croix, célèbre par sa beauté. Huguette habita le château de Saint-Laurent avec son époux. Celui-ci très dépensier, finit par engloutir sa fortune, et quoique beau cavalier, devint bientôt tout à fait odieux à son épouse. 
Un penchant incestueux qu’elle avait pour son beau-frère Guillaume, châtelain d’Alièze, la conduisit à l’assassinat. 
Une nuit de février 1328 fut choisie pour enlever Etienne de son château. On l'enferma dans une salle basse, mais on n'osa encore le tuer. 
Cependant, à force d'or et de caresses, Huguette décida un paysan à tuer son mari. Etienne fut étranglé, et son cadavre jeté dans une profonde cavité, au sein des bois, entre Alièze et Présilly, où il fut retrouvé deux ans après par un oiseleur. 
Huguette épousa ensuite Philippe de Vienne, sire de Pymont, l’un des plus brillants seigneurs de Bourgogne.

Ceci est la version d'historiens du 19e siècle. En réalité on sait que très peu sur le physique et sur les pensées de dame Huguette. Quant au "penchant incestueux" envers son demi-frère, rien n'est prouvé. Il est plus probable que, étant le cadet, Guillaume aura eu l'idée de tuer son frère pour devenir le seigneur et hériter des richesses.


Pour en savoir plus : Site Web de St Laurent-la-Roche





☞ La "petite histoire " de la madone du village.





☞ L'Eglise de St Laurent-la-Roche















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire